Virée à Sydney en Australie

Sharing is caring!

Deuxième jour à Sydney, je me lève assez tôt car je retrouve une amie que je n’ai pas vu depuis très longtemps. Céline, une française installée en Australie depuis des années et mon ancienne collègue de travail chez Mulberry, doit venir me rejoindre à Bondi Beach dans la matinée.

Cette dernière a eu la gentillesse de garder certaines de mes affaires depuis que je suis parti d’ici pour débuter mes 88 jours de travail en ferme sur Cairns. Venue me rapporter mes vêtements, nous avons prévu de prendre un café ensemble.

Des retrouvailles chaleureuses

Céline arrive vers 9h à mon auberge de jeunesse. Les retrouvailles sont très chaleureuses car cela fait quand même plus d’un an que nous ne nous sommes pas revus. Sans plus attendre, nous partons vers la plage pour nous installer dans un coffee shop avec Jade qui nous accompagne. Bien entendu, nos discussions portent sur nos vies respectives depuis l’année dernière.

Je lui raconte la manière dont s’est passée mon travail en usine, mon road trip sur la East Coast, mon job sur la Gold Coast, mon voyage avec Jade et Patricia ainsi que mon futur qui reste encore flou. Céline, quant à elle, m’explique que bien des choses ont changé depuis mon départ. L’équipe Mulberry a été dissoute, remplacée par un personnel parlant chinois…

Heureusement, tout le monde se porte bien, a retrouvé un travail sur Sydney ou a de nouveaux projets. Nous discutons durant 1h avant de nous quitter. Je ne sais pas quand je reverrais Céline car je ne pense pas revenir sur Sydney de sitôt.

Bondi Beach petit-déjeuner

Un bon petit-déjeuner à Bondi Beach

 

En milieu de matinée, Jade et moi partons pour le centre-ville. Au programme, visite des lieux incontournables de Sydney avec comme 1ère destination Circular Quay et l’Opera House. Après 1h de bus, nous arrivons sur les quais d’où partent les ferrys pour rejoindre le nord de Sydney comme Manly Beach. Nous partons en direction de l’Opera qui se trouve à quelques minutes de là. Au fur et à mesure que nous nous rapprochons, le flux de touristes est de plus en plus dense, ce qui n’est pas des plus agréable. Si vous voulez avoir une photo de vous devant un des monuments emblématiques de la ville, il faudra vous armer de patience.

Très souvent, les photos sont gâchées à cause d’un touriste qui passe juste devant vous au moment où vous appuyez sur le bouton de l’appareil photo ou du téléphone portable. Arrivés devant les marches de l’Opera, je laisse Jade prendre plusieurs photos de celui-ci sous divers angles. Cette dernière, le sourire aux lèvres, est toute excitée d’être ici. L’Opera House est très certainement le symbole de l’Australie pour les backpackers et les touristes. Ne pas être ici, c’est comme ne pas visiter la tour Eiffel si l’on voyage à Paris. Satisfaite de ses photos, nous pouvons visiter une autre partie de la ville à savoir le CBD.

Opera House

L’Opera House et ses escaliers

Nous partons vers les buildings et les grandes avenues où je me remémore ma vie passée ici au tout début de mon arrivée en Australie : Martin Place, les sièges des grandes entreprises, les boutiques de luxe, les gens en tailleur et costume qui sortent fumer une cigarette dans la rue durant leur pause…

Toute cette synergie propre aux grandes villes mais sans l’ambiance stressante que l’on peut ressentir dans les capitales comme Paris ou Londres.

CBD Sydney

Vue sur le CBD

Opera House Harbour Bridge

L’Opera House et le Harbour Bridge en arrière plan

Dans la rue, nous assistons à une scène assez comique. Un chanteur reprend la musique des Gypsy Kings pendant que derrière lui, un homme d’un certain âge danse tant bien que mal sur les rythmes de la guitare. Ce show incongru amuse les passants qui filment le vieux monsieur, le chanteur s’étant totalement fait voler la vedette.

C’est formidable de voir des personnes simples comme ça, ne se souciant pas du tout du regard de la société. Les gens qui l’observent ont pour beaucoup un regard amusé mais qui n’est ni méprisant, ni moqueur. Au contraire, tout le monde le trouve plutôt cool. Le genre de grand père déconneur que l’on voudrait avoir.

Pendant notre balade dans les rues de la city, j’envoie un message à Patricia pour lui indiquer notre position et l’inviter à nous rejoindre si elle le veut. En attendant une réponse, nous allons du côté du Westfield où se trouve mon ancien lieu de travail que je montre à Jade.

Je reste à l’extérieur de la boutique Mulberry pour observer les nouveaux employés que je ne connais pas du tout. Comme m’avait dit Céline, il n’y a que des employés d’origines asiatiques qui y travaillent et l’ambiance a l’air beaucoup plus stricte qu’avant.

Me souvenant de mes pauses déjeuner au Westfield, je propose à Jade d’aller dans un coffee shop du centre commercial où l’on peut déguster des pâtisseries, des « cinnamon rolls » au Nutella. Très motivée à l’idée de goûter cette merveille, Jade accepte l’invitation. Arrivés à la boutique, il nous faut patienter quelques instants avant d’être servis au vu du monde.

Une rencontre inattendue

Focalisé sur la vitrine où sont exposés les « cinnamon rolls » au Nutella, je sursaute légèrement lorsque j’entends une voix derrière moi me saluer d’une manière que je n’avais plus entendu depuis longtemps. Je reconnais immédiatement la voix et le style de mon ex-boss Jameely sans avoir besoin de me retourner.

Surpris de la revoir par hasard, je la serre dans mes bras à la mode Australienne et lui demande ce qu’elle devient. Cette dernière travaille toujours au Westfield mais a changé de boutique. Maintenant, elle est manager chez Fendi, une marque de maroquinerie de luxe. Elle me demande si je recherche un boulot car elle a besoin d’un responsable de vente pour son magasin. L’offre est tentante mais malheureusement, je décline la proposition et lui explique que je suis en road trip. Jameely insiste et me demande à quelle date je pourrais être disponible.

Une nouvelle fois, je lui explique que mes projets futurs sont encore incertains pour le moment. Je ne sais pas si je reste en Australie ou si je repars en France pour revenir aux sources et réfléchir un peu à la suite de mes aventures. Je suis flatté de voir que mon ex-boss veuille à tout prix que je retravaille pour elle. Je ne devais pas être si mauvais que ça bien au contraire 😉 Suite à cette conversation, nous nous quittons car Jameely doit repartir travailler. En partant, cette dernière me fait promettre de l’appeler le jour où je reviens sur Sydney. Elle serait ravie de m’employer de nouveau, comme au bon vieux temps.

L’incident diplomatique

Installés à une table du « coffee shop », je reçois enfin un message de Patricia me demandant où nous sommes et proposant de la rejoindre avec son amie à l’Opera House. Y étant déjà allés ce matin, nous déclinons l’offre. Nous lui expliquons que nous préférons rester du côté du CBD mais qu’elle est la bienvenue si elle souhaite nous rejoindre.

Vexée, Patricia nous reproche de ne pas l’avoir informé de nos plans et de faire bande à part. En lisant son message, je ne peux m’empêcher d’être énervé. Je la trouve gonflée de nous faire des reproches alors que celle-ci ne nous a pas non plus dit ce qu’elle comptait faire. Nous ne sommes pas à sa disposition et son comportement égocentrique m’insupporte de plus en plus. Au fil du voyage, je me rends compte que je ne connais pas du tout cette fille alors que nous avons été colocataires pendant 6 mois. Elle dévoile un nouveau visage et je commence à douter de la suite des événements. Je ne sais pas si je vais être capable de voyager avec elle jusqu’à Perth si elle continue son cinéma et ses caprices. Du coup, je lui réponds assez sèchement et lui propose de nous voir dans la soirée.

Cet incident diplomatique terminé, nous reprenons la suite de notre visite de Sydney. Nous descendons George Street et passons devant le Queen Victoria Building (QVB). Evidemment, nous entrons à l’intérieur du bâtiment pour admirer son architecture particulière avec ses portes et vitres en arc de cercle ainsi que ses grands escaliers et ses rambardes en bois. Nous laissons ce bel édifice pour changer totalement d’ambiance avec le quartier de Chinatown. Le style Victorien du QVB a laissé place aux marchés fourre-tout et aux restaurants chinois avec leurs canards laqués exposés en vitrine.

Le jour commençant à tomber, nous partons rejoindre Patricia dans un bar où elle prend un verre avec une amie. Préférant oublier la crise qu’elle nous a faite, j’arrive comme si de rien n’était. Nous discutons de nos journées respectives avant de planifier le programme du lendemain. Nous décidons d’aller au Royal National Park pour voir les fameuses Figure 8 Pools que j’avais déjà visiter le jour de Noël 2016 avec Mathieu et sa cousine. Une fois que tous les détails ont été réglés, Jade et moi repartons sur Bondi Beach. Demain, une grosse journée de randonnée nous attend. Il vaut mieux aller dormir afin d’être en forme pour affronter les chemins du Royal National Park.

Sharing is caring!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *