Derniers jours sur Sydney

Sharing is caring!

Après la plage de Bondi Beach, les sites touristiques à l’architecture moderne tel que l’Opera House et la nature sauvage du Royal National Park, j’emmène Jade dans le centre « historique ». Même si Sydney est une ville récente par rapport à nos villes européennes, il n’en reste pas moins qu’elle possède une histoire ayant débuté au XVIII siècle.

Un peu de culture…

En 1788, le capitaine Arthur Phillip débarqua à Sydney Cove situé sur la côte ouest de la ville. A partir de cette crique, les 1ers colons britanniques bâtirent la ville de Sydney et créèrent the Rocks, 1er quartier de la ville. Ils construisirent des bâtiments en grès (roche composée de sable consolidé) qui donna le nom de The Rocks signifiant les roches en français.

Maintenant que vous connaissez l’histoire de Sydney, nous pouvons reprendre le cours de notre récit 😊

The Rocks, une ambiance vivante & chaleureuse :

Environ 1h de transport en commun plus tard, nous arrivons à Circular Quay et longeons les quais de Sydney jusqu’à l’entrée de the Rocks. A peine arrivé, je suis frappé par l’ambiance particulière de ce quartier qui ne ressemble en rien au reste de la ville. Les grands buildings et les rues bien perpendiculaires ont laissé place à des bâtiments en pierre et des rues piétonnes plus étroites. L’énergie débordante du CBD situé à quelques kilomètres de là s’est transformée en une ambiance familiale, véritable cocon de douceur.

Nous avons même la chance de visiter son fameux marché qui s’étend dans toutes les rues du quartier. Dans les airs, se propagent des odeurs d’épices, de café et autres effluves appétissantes qui me font un peu penser au marché d’Arles où je me suis promené à de nombreuses reprises. Bien entendu, nous sommes loin de la diversité de produits que nous avons en France avec nos charcuteries, fromages ou pâtisseries dont certains sont interdits sur le territoire australien.

rue piétonne the rocks

Rue piétonne dan le centre historique The Rocks

marché the rocks

Les stands du marché à The Rocks

En déambulant dans les rues, sans réelle destination, nous tombons sur une boulangerie française proposant pain, viennoiseries et autres spécialités de notre cher pays. La vitrine donne l’eau à la bouche, invitant les promeneurs gourmands à rentrer et se laisser tenter par une petite douceur. L’odeur émanant de la boutique m’attire inexorablement lorsque tout à coup je vois les prix des pains au chocolat et croissants. Environ 5$ LA viennoiserie soit un peu plus de 3€, c’est cher payé ! Je suis stoppé net et me ravise à l’idée de rentrer dans la boulangerie. Les spécialités françaises me manquent mais je n’accepte pas de débourser tant d’argent alors que j’en aurais pour 1.5€ maximum en France. Oui, contrairement à Jean-François Copé (JFC pour les intimes), je connais le prix d’un pain au chocolat et ça ne vaut pas 3€ sauf si la pâte feuilletée est composée de fil d’or… Comme Ulysse lors de ses fameuses péripéties en Méditerranée, je résiste au chant des sirènes et continue mon chemin.

Un déjeuner bien mérité à Chinatown :

Sans nous en apercevoir, nous marchons toute la matinée à travers les rues du quartier. Nos ventres qui commencent à gargouiller, nous indiquent qu’il est déjà midi. Il est temps de penser à trouver un restaurant pour nous ravitailler avant de reprendre notre balade.

C’est alors que Patricia redonne signe de vie et nous propose de la rejoindre à Chinatown pour manger un repas asiatique, pas cher et copieux. Nous la retrouvons à l’entrée du quartier et choisissons rapidement un restaurant où je commande 2 plats. Cette balade matinale m’a ouvert l’appétit voire même affamé. Pendant que nous déjeunons, nous décidons de passer l’après-midi vers Darling Harbour pour marcher sur la promenade le long des quais.

Déjeuner Chinatown

Un bon repas à Chinatown

Nous descendons les rues de Chinatown et comme ce matin avec le marché de The Rocks, nous tombons par hasard sur une grande fête juste devant les quais. Il s’agit d’une célébration en l’honneur de l’anniversaire de Bouddha où des moines et associations bouddhistes proposent aux gens de participer et découvrir la culture asiatique telle que la calligraphie chinoise. Des processions, des chants, des gens déguisés en diverses mascottes (dont Tigrou et Bugs Bunny) invitent la foule à fêter comme il se doit cet anniversaire hors du commun.

Anniversaire Bouddha

Un anniversaire en grande pompe !

Offrandes Bouddha

Offrandes en l’honneur de Bouddha

Les manèges de Luna Park :

La célébration terminée, nous partons finir cette journée à Darling Harbour où des spectacles de rue sont proposés par de jeunes artistes voulant montrer leur talent. Danseurs, humoristes ou encore contorsionnistes, il y en a pour tous les goûts.

Balade Darling Harbour

Balade sur les quais de Darling Harbour

Darling Harbour CBD

Vue sur le CBD depuis Darling Harbour

Alors que la soirée débute, Patricia décide de nous quitter pour repartir chez son amie. Ne voulant pas retourner tout de suite à notre auberge de jeunesse, Jade et moi préférons aller en sens opposé pour visiter Luna Park. Situé en dessous du Harbour Bridge, Luna Park est un parc d’attractions des années 30, ayant traversé les âges tout en gardant l’esprit des fêtes foraines d’antan.

La nuit tombée, nous arrivons devant la porte du Luna Park toute illuminée. Cette dernière, assez imposante et très étrange, représente le visage d’un personnage dont la bouche sert d’entrée au parc. A l’intérieur, nous rentrons dans un nouveau monde qui s’est figé dans l’entre-deux-guerres. Les employés, habillés avec des habits d’époque, animent les rues : les clowns avec leur maquillage et nez rouge, les échassiers faisant semblant de trébucher ou encore les jongleurs et leurs boules de toutes les couleurs. De part et d’autre, des manèges proposent aux passants de vivre une expérience hors du commun… Les manèges à sensation avec les tours, montagnes russes et maisons hantées, les stands typiques de fête foraine comme les autos tamponneuses, les fléchettes ou encore la pêche aux canards.

Entrée Luna Park

L’entrée du Luna Park

Luna Park animations

Les animations du Luna Park

Nous marchons dans le parc et observons les manèges fonctionner à toute allure. L’entrée du Luna Park est gratuite mais, évidemment, les attractions sont quant à elles payantes. Comptez une cinquantaine de dollars pour avoir le droit de monter dans les manèges du parc ce qui est assez élevé lorsque l’on est backpacker. Du coup, nous ne faisons que regarder, ce qui est assez frustrant. C’est comme être dans une pâtisserie sans pouvoir manger un seul gâteau ☹

Luna Park nuit

Une nuit au Luna Park

Toboggan Luna Park

Toboggan dans un décor rétro

Luna Park échassiers

De grands échassiers font le show dans les allées

La visite du Luna Park terminée, nous passons en-dessous du Harbour Bridge pour profiter de la vue sur Sydney avant de rentrer à Bondi Beach.

Harbour Bridge nuit

Harbour Bridge by night

Les galères recommencent…

Le jour que je redoutais tant est finalement arrivé. Il s’agit de notre dernier jour sur Sydney avant de reprendre la route de notre road trip vers le sud de l’Australie. Ce matin, branle-bas de combat ! Nous devons libérer notre chambre à 10h ce qui ne nous laisse que quelques heures pour refaire nos valises, nous doucher et ranger nos affaires dans la voiture. Par la suite, nous avons prévu de rejoindre Patricia et son amie devant les quais des ferrys pour passer la journée à Manly Beach.

Tout se passe sans problème jusqu’au moment où nous partons récupérer la voiture. En effet, nous avons la surprise de retrouver le pare-brise fissuré de bas en haut. En observant de plus près, je me rends compte qu’un impact, juste au-dessus des essuis glaces, s’est étendu sur une bonne partie de la vitre. On dirait qu’une petite pierre a été projetée sur le pare-brise… Après la batterie morte, voilà que j’ai un 2ème problème avec cette voiture, ce qui commence à m’agacer.

Je commence à réfléchir et savoir comment je peux régler ce problème qui, je pense va me coûter cher. Je décide de regarder sur Internet les sociétés spécialisées dans les réparations de pare-brise ou des garages afin d’en trouver un à proximité de notre prochaine destination, Jervis Bay. Malheureusement, ni entreprise de ce type ni garage n’ont élu domicile dans ces environs. Après 1h de recherche sur Google, 3 possibilités s’offrent à moi :

  • Rester sur Sydney où, bien entendu, je trouverai sans aucune difficulté. Cependant, cela signifie de prendre du retard sur notre programme qui est non extensible,
  • Partir sur Canberra, situé quasiment à mi-chemin entre Sydney & Melbourne. Par contre, cela implique de faire l’impasse sur Jervis Bay qui n’est pas du tout sur la même route,
  • Prendre rendez-vous sur Melbourne, une étape où nous allons y rester pour plusieurs jours. Cela nous amènerait à rester 2, 3 jours avec le pare-brise cassé, en prenant le risque que le problème ne s’aggrave.

Malgré ce choix cornélien, je décide de partir sur la 2ème solution, à savoir Canberra.

A la base, j’avais opté pour partir sur Canberra entre Sydney & Melbourne. J’ai pas mal visité la East Coast et je trouvais plus intéressant de passer par une partie du countryside. De plus, cela aurait été l’occasion de visiter la capitale Australienne (beaucoup se trompent avec Sydney mais je peux vous garantir que Canberra est la vraie capitale). Au début de notre road trip, les filles m’avaient convaincu de changer d’itinéraire et choisir Jervis Bay à la place (une plage paradisiaque comme l’on en voit un peu partout sur les côtes australiennes).  Néanmoins, la santé de la voiture a scellé l’avenir de notre voyage qui passera finalement par Canberra.

Derniers instants sur Sydney, Manly Beach :

Suite à ce problème qui nous aura occupé toute la matinée, nous partons enfin prendre le ferry pour passer l’après-midi à Manly Beach (pour plus de détails, je vous invite à lire mon article sur ma 1ère visite à Manly : https://fabienaupaysdoz.com/2015/09/23/manly-beach/).

Patricia & son amie nous attendent depuis un bon moment à Circular Quay et nous préviennent qu’elles prendront le ferry de 11h30. Jade et moi essayons tant bien que mal d’arriver à l’heure mais le trafic entre Bondi Beach et Circular Quay nous fait rater le ferry de quelques secondes. Nous voyons sous nos yeux le bateau partir pour Manly Beach… Il nous faudra donc attendre ½ heure de plus avant que le prochain ferry n’arrive.

Avec un peu de retard, nous voilà à Manly Beach où un soleil radieux nous accueille chaleureusement. Nous rejoignons les filles sur la plage et partageons avec elles nos aventures depuis notre réveil. Puis, nous partons marcher tranquillement sur la promenade de Manly et vivre nos dernières heures sur Sydney. Malheureusement, nous ne pouvons pas rester ici très longtemps car un long trajet nous attend pour arriver à Canberra cette nuit. Le temps de se balader jusqu’à Shelly Beach où j’avais passé la journée avec Fabiolà lorsque j’habitais sur Sydney (cf https://fabienaupaysdoz.com/2016/03/28/a-defaut-de-palm-beach-shelly-beach/), nous devons retourner au ferry, récupérer la voiture à Bondi Beach et partir.

Soleil Manly Beach

Il fait chaud à Manly Beach !

Ferry retour Sydney

Retour sur Sydney

Cette dernière journée à Sydney ne s’est pas exactement déroulée comme je l’avais prévue. Le programme plage, bronzette et cocktail a été réduit considérablement pour régler la situation de crise de ma voiture. Mais bon, pas le temps de s’apitoyer sur son sort, nous devons quitter Sydney.

De nouvelles galères pour terminer cette journée en beauté…

Juste avant de partir, nous allons faire les courses dans un supermarché de Bondi Junction afin d’avoir de quoi manger pour les prochains jours. A peine sommes-nous rentrés dans le magasin que Jade s’aperçoit qu’elle a perdu sa carte bleue. Du coup, je refais avec Jade le chemin en sens inverse pour tenter de la retrouver, en vain. N’ayant pas d’autres choix, nous appelons la banque pour faire opposition.

Pendant que Jade et moi nous démenons pour régler le problème, Patricia préfère, quant à elle, téléphoner à son copain resté sur la Gold Coast. Légèrement agacé, je décide de ne rien dire pour le moment. Nous partons enfin sur la voie rapide lorsque tout à coup, Jade fait un formidable contre-sens qui nous laisse comme unique choix de traverser le terre-plein central bétonné. Bien évidemment, la voiture n’apprécie pas tellement et à cet instant précis, avec la fatigue accumulée de la journée, je commence à engueuler Jade. Pour couronner le tout, Patricia, toujours au téléphone, me demande de déstresser car la situation n’est pas très grave. C’est juste une voiture que l’on peut réparer dans n’importe quel garage. Cette petite réflexion me met hors de moi et d’un ton très sec, je lui réponds qu’elle ferait mieux de continuer sa conversation au téléphone et que bien entendu rien n’est grave lorsque l’on laisse les autres payer.

Le trajet jusqu’au free camp de Canberra se fait dans le silence. Je pense que personne n’a osé parler sous peine de faire exploser la situation déjà volcanique. Aux alentours de minuit, nous arrivons à destination. En sortant de la voiture, mon corps se glace d’un seul coup à cause du choc thermique qu’il endure. Les 20°C de Sydney ont laissé place à un magnifique -5°C sur Canberra ! Fatigué et énervé, je préfère aller me coucher sans plus attendre, en espérant que le lendemain nous aurons droit à une belle journée.

Le road trip a ses moments de joie mais doit aussi faire face à des crises diplomatiques à gérer. Pour les surmonter, il est important que chaque membre de l’équipe ait l’intelligence de calmer le jeu et de réfléchir sur ses comportements qui nuisent au bon déroulement du voyage. Aujourd’hui, les esprits se sont échauffés pour la 1ère fois. J’espère que cela s’apaisera dès demain car il nous reste encore 3 semaines avant notre arrivée sur Perth.

Sharing is caring!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *