À Melbourne, un début de séjour mouvementé

Sharing is caring!

Sur le périphérique de Melbourne, nous mettons tous nos sens en éveil afin de ne pas nous tromper de chemin. Une erreur est si vite arrivée et pour rectifier le tir, cela peut rallonger le trajet de plusieurs minutes voire heures. Souvenez-vous de Sydney où il nous a fallu traverser deux fois la ville avant de retrouver le bon chemin pour aller sur Bondi Beach.

Maîtrisant parfaitement la conduite dans Melbourne, Jade fait un parcours sans faute jusqu’à notre auberge de jeunesse, le Pint on Punt, dans le quartier de St Kilda. Nous arrivons même en avance à la réception qui nous indique que nos chambres ne seront pas prêtes avant le début d’après-midi.

En attendant, que faisons-nous ? Ces derniers jours, n’ayant ni trouvé de douche, ni l’envie d’en prendre une au vu du froid de Canberra, nous aurions bien besoin d’un décrassage. Les salles de bain étant communes et à l’extérieur des chambres (classique dans les auberges de jeunesse), nous en profitons pour nous laver avec de l’eau bien chaude (grand confort lorsque l’on est en road trip).

Propres et détendus, il nous faut désormais trouver un parking gratuit où poser notre voiture durant notre séjour à Melbourne. Heureusement, la réceptionniste nous indique une rue à cinq minutes à pied d’ici où les places ne sont pas payantes. Par contre, à cette heure-ci, trouver un emplacement de libre peut s’avérer difficile. Qu’à cela ne tienne, nous tentons notre chance ! Et nous avons bien fait car nous en trouvons une : la dernière dans toute la rue !

Le début de la fin ?

De retour au Pint on Punt, nous organisons les quelques heures d’attente avant d’obtenir notre chambre. Par ailleurs, l’ami de Patricia devant l’héberger n’ayant plus donné signe de vie, elle est contrainte de rester à l’auberge avec nous. Cette décision de dernière minute va créer une réaction en chaîne qui va impacter la suite de l’aventure…

De son côté, Jade ayant un petit problème de santé, a pris rendez-vous chez un médecin cet après-midi. Compte tenu de ses difficultés de compréhension en anglais, nous avons décidé que je l’accompagnerai à sa consultation. Pendant ce temps, Patricia déposera dans la chambre nos affaires restées à la réception. Après avoir regardé l’heure, j’informe Jade qu’il serait temps d’y aller pour ne pas être en retard. Celle-ci me demande, sur un air moqueur, de ne pas autant stresser car le rendez-vous est prévu d’ici 40 minutes, contrairement à ce que je pensais. J’étais persuadé que nous devions être au cabinet médical à 13h15 alors que la consultation est prévue vers 14h.

Cette erreur de ma part amuse les filles qui, dès lors, ne peuvent s’empêcher de me dire de déstresser. Patricia en rajoute même une couche. A chaque fois que j’affirme ne pas être stressé, celle-ci n’a qu’un mot comme réponse : « Relax » sur un ton sarcastique. N’aimant pas du tout ce petit jeu, je pars furieux faire un tour du quartier où je n’aurai pas à entendre ces réflexions. Elles n’ont qu’à se débrouiller seules, l’une avec son médecin et l’autre avec les bagages.

Visite de St Kilda

Respirant l’air frais de l’océan, je pars en direction de la marina et des plages alentours. Le quartier de St Kilda est très agréable. De petits immeubles au style victorien, abritant toutes sortes de commerces et surtout une superbe jetée. En arrière-plan, nous avons droit à une magnifique vue de l’océan et de la ville de Melbourne avec ses buildings. St Kilda Pier, le ponton où je me trouve, est une des nombreuses attractions touristiques à Melbourne. C’est à cet endroit que l’on peut observer des pingouins venant toutes les nuits se reposer avant de repartir au large au petit matin. Parfait, je sais où aller ce soir 😊.

Ponton St Kilda Pier

Le ponton St Kilda Pier. Crédit Photo : Fabien CHAN OU TEUNG

kiosque ponton St kilda

Un kiosque placé sur le ponton de St Kilda. Crédit Photo : Fabien CHAN OU TEUNG

Plage St Kilda

Vue sur l’une des plages de Melbourne depuis St Kilda Pier. Crédit Photo : Fabien CHAN OU TEUNG

Dans la journée, St Kilda Pier est l’emplacement où les pêcheurs de Melbourne viennent se retrouver. Attirés par l’odeur alléchante des poissons fraîchement sortis de l’eau, les oiseaux marins sont aussi de la partie. Certains pêchent par eux-mêmes, faisant des plongeons dans l’eau afin de trouver de quoi se sustenter. D’autres, plus fainéants, préfèrent attendre que les pêcheurs sortent des poissons pour les leur voler une fois qu’ils les ont décrochés de l’hameçon (ils ne vont certainement pas s’entendre avec notre président Macron).

Pour ceux qui préfèrent plus de douceur, je les invite à aller au bout de la jetée pour observer de magnifiques cygnes noirs qui nagent avec élégance. Leur balade terminée, ils n’hésitent pas à se poser sur la petite plage (où l’on peut observer les pingouins le soir) pour profiter d’un bain de soleil bien mérité.

Cygne noir St Kilda Pier

Un magnifique cygne noir à St Kilda Pier. Crédit Photo : Fabien CHAN OU TEUNG

Ce calme olympien me fait complètement oublier l’accrochage avec les filles jusqu’à ce que Jade me demande où je suis. Je lui explique sèchement que j’ai besoin qu’on me foute la paix et que je ne suis pas disponible pour son rendez-vous chez le médecin.

Après avoir bien profité de la vue de St Kilda Pier, je regarde ma montre et m’aperçois que la chambre va bientôt être disponible. Je décide de repartir à l’auberge pour ranger ma valise même si Patricia doit s’en charger.

Une deuxième réflexion / une deuxième balade en mode solo :

Étonnée de me voir arriver seul, Patricia me demande pourquoi Jade n’est pas là. Je lui explique que j’ai suivi ses conseils et suis parti me relaxer de mon côté. Voyant qu’il ne faut pas me titiller plus, Patricia a encore la stupidité de me lancer une pique sur un air d’énervement et de dédain : « Bien, je te félicite ! » Je décide de ne pas répliquer. Je prends ma valise, la mets dans ma chambre et repars sans plus attendre vers la marina de St Kilda.

Arrivé là-bas, j’emprunte la promenade qui longe les plages jusqu’à la plus célèbre : Brighton Beach et ses cabanes en bois de toutes les couleurs. Regardant la distance sur Google Maps, j’estime, à vue d’œil, en avoir pour 30 minutes environ. Nouvelle erreur… Juste pour l’aller, je mets bien 2h de marche pour rejoindre cette fameuse plage. Heureusement que le chemin, emprunté uniquement par les cyclistes, les joggeurs et les promeneurs comme moi, est agréable. Malgré le temps couvert et le froid ambiant, je me régale à la vue de cet immense océan et de la ville de Melbourne, surtout lorsque le soleil se couche.

CBD Melbourne

Vue sur le CBD de Melbourne depuis la promenade côtière. Crédit Photo : Fabien CHAN OU TEUNG

Enfin, j’arrive à Brighton Beach qui correspond au Bondi Beach de Sydney (en moins bien quand même). J’avoue être assez déçu de cette plage que je pensais plus grande que cela. Comme toujours, les photos trouvées sur Internet vendent du rêve par rapport à la réalité. Les cabanons sont, quant à eux, plutôt sympas. Alignés tout le long de la plage, ces derniers, multicolores, donnent une touche fun au paysage. Certains sont de véritables œuvres d’art, représentant les symboles de l’Australie ou son art de vivre. D’autres plus contemporains, revêtent un style art-déco avec une géométrie parfaite.

Brighton Beach plage cabanons

La plage de Brighton Beach. Crédit Photo : Fabien CHAN OU TEUNG

Cabanons Melbourne

Les cabanons qui sentent bon l’Australie. Crédit Photo : Fabien CHAN OU TEUNG

cabanon Space Invaders Melbourne

On dirait un méchant du jeu d’arcade Space Invaders, non ? Crédit Photo : Fabien CHAN OU TEUNG

N’ayant plus que 5% de batterie sur mon téléphone, je m’empresse de prendre des photos avant d’éteindre mon appareil pour sauver le peu d’énergie restante. La nuit s’approchant à grand pas, je décide de repartir à l’auberge, en faisant un détour à St Kilda Pier pour voir les pingouins nains.

Une rencontre du troisième type

Timing parfait, dans la nuit sombre, j’arrive au ponton de St Kilda où les pingouins se sont déjà installés. Ces derniers, posés sur les rochers, se laissent photographier par les touristes venus les admirer. Des panneaux d’informations demandent aux gens de ne pas utiliser de flash et de faire le moins de bruit possible afin de ne pas les déranger. Malheureusement, j’aperçois certains touristes chinois qui ne respectent pas ces indications. Je m’approche d’eux et leur montre le panneau en leur expliquant gentiment d’éteindre leur flash. Il serait temps que les gens respectent les règles, primordiales à la sauvegarde de notre environnement, de la faune et la flore avec qui nous partageons la même planète !

Pour ma part, je rallume mon téléphone portable pour faire les dernières photos de la journée. Évidemment, sans flash, mes photos rendent moins bien mais mieux vaut en avoir que pas du tout. Ces instants immortalisés, je dis au revoir à mes nouveaux amis et rentre à l’auberge où je retrouve les filles.

Balade pingouin St Kilda

Balade nocturne pour ce petit pingouin. Crédit Photo : Fabien CHAN OU TEUNG

pose pingouin St Kilda

Une pose juste pour la photo. Crédit Photo : Fabien CHAN OU TEUNG

Pingouin mignon St Kilda

Qu’il est mignon !!! Crédit Photo : Fabien CHAN OU TEUNG

Une fin de journée sous tension

Toujours énervé, je préfère ne pas leur parler pour ne pas envenimer les choses. Cependant, Jade vient me voir pour discuter de ce qui s’est passé. Au départ très vindicatif, je me calme rapidement et explique les raisons qui m’ont poussé à réagir comme cela. J’aime organiser les choses, tout paramétrer, me lever tôt le matin afin de pouvoir profiter pleinement de mes journées. C’est mon caractère et j’aimerais bien qu’elles ne tournent pas cela en dérision et surtout qu’elles me respectent. Je n’aime pas certaines de leurs attitudes non plus mais ce n’est pas pour cela que je le leur reproche constamment. Chacun est comme il est. Après, si nos caractères ne matchent pas, mieux vaut se séparer.

Jade comprend mon point de vue et s’excuse de m’avoir froissé. Quant à moi, je fais mon mea culpa : je ne devrais pas lui parler de manière aussi violente. Pendant toutes ces explications, Patricia a préféré ne pas assister à cela alors qu’elle est la principale cause de mon énervement. Je commence à penser que c’était une mauvaise idée qu’elle m’accompagne dans mon road trip. Cette journée m’a fait réfléchir et j’envisage de plus en plus de me séparer de Patricia qui gâche mon voyage. Mais avant de prendre une décision aussi radicale, je choisis d’aller me coucher et d’attendre de voir comment le futur va se passer.

Sharing is caring!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *