Visite éclair à Albany, direction Margaret River

Sharing is caring!

Ce matin, je me réveille plutôt serein et surtout soulagé par la décision prise, la veille, suite à une énième dispute avec Patricia. Puisque la cohabitation est devenue impossible, il est désormais temps de nous séparer afin de terminer ce road trip de la meilleure manière possible.

Au revoir et bon vent

Nous amenons Patricia à la gare routière d’Albany (la plus proche de notre position). Le trajet en voiture se fait dans un silence assourdissant qui met tout le monde mal à l’aise. Heureusement, il nous faut seulement une demi-heure pour arriver à destination où nous avons une agréable surprise. La station de bus est située à proximité d’un centre d’information touristique et surtout de douches publiques en accès libre.

Nous en profitons pour faire un brin de toilette avant de s’atteler à la réorganisation du coffre de la voiture. Nous laissons Patricia ranger et prendre ses affaires, sans la presser. Cette dernière semble embêtée car elle ne peut pas tout emporter avec elle. Sans compter son énorme sac de randonnée, elle dispose d’un carton entier de produits de beauté ainsi que de la tente et du matelas, donnés par son copain de la Gold Coast. Croyant que cela nous handicaperait pour la fin de notre voyage, Patricia décide de jeter dans la benne à ordures le matelas ainsi que d’autres affaires de camping au lieu de les laisser. Si nous n’étions que tous les deux, je comprendrais son geste mais faire ça à Jade, j’ai un peu plus de mal. Désormais, connaissant son vrai visage, je ne suis pas étonné de son comportement mesquin, digne d’un enfant de cinq ans. Malheureusement pour elle, la voiture étant déchargée quasiment à moitié, nous avons la place de dormir à deux à l’arrière. Plus besoin de la tente ni d’un matelas une place pour passer la nuit dans un camping.

Enfin, le bus en direction de Perth arrive. Sans un seul mot d’adieu, Patricia quitte notre groupe avec un goût amer dans la bouche, au vu de son visage, cachant une certaine nervosité. Je pense qu’elle ne s’attendait pas à ce que je prenne une telle décision, croyant qu’il ne s’agissait que de paroles en l’air. Seulement voilà, ma patience a ses limites, à ne pas franchir.

Vue panoramique sur Albany

La côte Ouest m’étant totalement étrangère, je propose à Jade de demander conseil au centre d’information pour connaître les lieux incontournables à visiter à Albany. La dame à l’accueil nous tend une carte des alentours en entourant tout ce qu’il est possible de voir en une journée. Le vol de Jade, en partance de l’aéroport de Perth, ne nous laisse plus beaucoup de marge de manœuvre pour rester plusieurs jours au même endroit.

Après avoir écouté avec attention les conseils du centre d’information, nous partons sans plus attendre vers notre première étape à savoir le Mount Clarence où nous pourrons profiter d’une vue panoramique sur Albany et ses plages. Effectivement, nous ne sommes pas déçus par le paysage qui s’offre à nos yeux. La ville s’étend tout autour du Mount Clarence et longe la côte, offrant des kilomètres de plage.

Mount Clarence Albany

Vue sur la ville d’Albany depuis le Mount Clarence. Crédit photo : CHAN OU TEUNG Fabien

Middleton Beach Mount Clarence

La plage de Middleton Beach depuis les hauteurs du Mount Clarence. Crédit photo : CHAN OU TEUNG Fabien

Au sommet de cette montagne, trône une grande statue : un cavalier, à la gloire des troupes australiennes et néo-zélandaises, ayant combattu durant la Première Guerre Mondiale. J’ai l’impression qu’Albany tient à honorer la mémoire de ces soldats et de l’ANZAC Day (Australian and New Zealand Army Corps), jour férié, célébré chaque année le 25 avril. Outre cette statue, vous trouverez également plusieurs musées de la guerre (que nous n’aurons pas l’occasion de visiter par manque de temps).

Cavalier Anzac Day

La statue du cavalier de l’ANZAC Day. Crédit photo : CHAN OU TEUNG Fabien

Les plages d’Albany

Nous redescendons le Mount Clarence pour nous rendre à Middleton Beach (nom n’ayant rien à voir avec la duchesse de Cambridge – un peu d’humour ne fait pas de mal). Nous profitons d’un temps ensoleillé pour nous balader au bord de l’eau. Ce cadre idyllique avec une eau bleu turquoise serait parfait pour bronzer sur une serviette, si seulement, il n’y avait pas autant d’algues s’échouant sur la plage.

Albany océan

La côte d’Albany. Crédit photo : CHAN OU TEUNG Fabien

Algues Middleton Beach

La plage de Middleton Beach et ses algues. Crédit photo : CHAN OU TEUNG Fabien

Je suis un peu frustré de ne pas faire ce road trip en été. Voir autant de plages avec une eau cristalline, sans se baigner, c’est un peu comme aller à Burger King pour commander une salade accompagnée d’une eau minérale… Bien évidemment, je peux toujours faire quelques brasses sauf que mon corps m’en empêche, craignant le choc thermique ainsi que la fraîcheur de l’air.

Middleton Beach, visitée en long, en large et en travers, nous quittons ce bel endroit pour Frenchman Bay, une toute petite plage au sud d’Albany. Là encore, le sable est recouvert d’algues, ce qui ne donne pas forcément envie de s’y attarder alors que cet endroit a un charme fou.

Plage Fisherman Bay Albany

La petite plage de Fisherman Bay. Crédit photo : CHAN OU TEUNG Fabien

Algues Fisherman Bay

Les algues ont envahi Fisherman Bay. Crédit photo : CHAN OU TEUNG Fabien

Nous terminons notre visite par une promenade à Albany Wind Farm que je recommande à tout le monde. Une passerelle en bois vous permet de longer plusieurs kilomètres de falaises afin de contempler l’océan et ses vagues gorgées d’écume. Caractéristique surprenante, plusieurs éoliennes ont été installées le long de la côte pour profiter de l’énergie du vent qui souffle en rafale.

Falaises Albany Wind Farm

Promenade le long des falaises d’Albany Wind Farm. Crédit photo : CHAN OU TEUNG Fabien

Éoliennes Albany Wind Farm

Les éoliennes d’Albany Wind Farm. Crédit photo : CHAN OU TEUNG Fabien

En route pour Margaret River

En milieu d’après-midi, nous voilà fin prêt à reprendre le volant pour environ quatre heures de route. Destination, Margaret River, petit village de renommée internationale. Pour les fans de surf, Margaret River est connu pour accueillir l’une des compétitions annuelles les plus importantes au monde où l’élite des surfeurs s’affronte ardemment. Il s’agit également de la dernière étape de notre road trip avant Perth.

Connaissant bien la région, Jade fait la liste des principaux sites touristiques à voir. Elle contacte également un de ses amis, Guillherme, un brésilien habitant là-bas. Elle lui demande s’il peut nous héberger pour deux voire trois nuits afin d’éviter de dormir dans un camping, assez éloigné de la ville. Très gentiment, il accepte, ce qui nous enlève une large épine du pied.

En début de soirée, nous arrivons à Margaret River. Pendant que nous attendons Guillherme, finissant bientôt sa journée de travail, nous buvons un verre au Settlers Tavern (ou « The Tav » pour les habitués), LE bar de la ville, situé dans la rue principale, où se côtoient surfeurs et habitants. L’ambiance pub est très conviviale et chaleureuse (un peu normal car tout le monde a l’air de se connaître).

Enfin arrivé, Guillherme nous propose d’aller directement chez lui. Épuisés, nous acceptons volontiers la proposition. Dans un quartier résidentiel, le backpacker brésilien vit dans une grande maison, appartenant à son employeur, un fermier du coin. Nous faisons le tour du propriétaire où j’ai la surprise d’avoir une chambre avec un grand lit et une salle de bain ! À la découverte de ce « palace », je suis tout ému car je n’ai pas dormi dans un vrai lit, avec ma propre chambre depuis très longtemps.

Lit Margaret River

Fini la tente ou la voiture, enfin un vrai lit ! Crédit photo : CHAN OU TEUNG Fabien

Douche Margaret River

Une douche rien que pour moi. Crédit photo : CHAN OU TEUNG Fabien

Ce moment de joie intense terminé, nous discutons un peu avec Guillherme qui sera notre guide pour la journée de demain. Très rapidement, je prends congé afin de profiter d’une douche bien chaude pour détendre mon corps fatigué. Propre et relaxé, je m’emmitoufle sous une couche de draps et couettes avant de m’endormir en quelques secondes.

Sharing is caring!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *